Enhancing your health in so many ways.

De nombreuses façons d'améliorer votre santé.


Plages publiques

Aux Services de santé du Timiskaming, nous sommes responsables de surveiller la qualité de l’eau des plages dans le district et nous avons un rôle à jouer dans la détermination des facteurs qui ont une incidence sur la qualité de l’eau des plages. Chaque année, un sondage sur la pollution des plages est mené à toutes les plages à accès public, aux endroits où des sources potentielles de pollution ont été cernées. L’échantillonnage systématique de l’eau commencera en juin se poursuivra tout au long de la saison de la baignade jusqu’à la fin de semaine de la fête du Travail, en septembre. Des échantillons seront recueillis chaque semaine à la plage de New Liskeard et chaque mois à toutes les autres plages publiques retrouvées dans la région desservie par les Services de santé du Timiskaming, et des analyses sont effectuées pour déterminer les concentrations de bactéries. Ces échantillons sont recueillis conformément au Recreational Water Protocol du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario (2018). 

Qu’entend-on par plages publiques de natation?

On entend par plages publiques de natation les plages qui sont accessibles au public et où les membres du public utilisent la plage. Ces plages ne comprennent pas les plages privées dont l’accès est limité aux propriétaires de chalet ou aux membres d’un club, entre autres, ni les plages qui ne sont accessibles que par bateau, par véhicules tous terrains, etc. 

Analyse de l’eau des plages et résultats 

Le personnel des Services de santé du Timiskaming assure la surveillance de 17 plages publiques dans la région. L’état de la plage sera mis à jour chaque semaine pendant la saison de la baignade.  

Nom de la plage

État de la plage
Mis  à jour:
27/07/2018

Fréquence d’échantillonnage

Lac Bass

Ouvert (26/07/2018)

Mensuelle

Parc Bucke

Ouvert (26/07/2018)

Mensuelle

Charlton

Ouvert

Mensuelle

Plage Crystal

Ouvert (29/06/2018)

Chaque semaine

 Plage du Parc Culver

Ouvert (29/06/2018)

Mensuelle

 Plage d'Elk Lake

Ouvert

Mensuelle

 Plage de Gowganda      

Ouvert (29/06/2018)

Mensuelle

 Haileybury

Ouvert (26/07/2018)

Mensuelle

 Plage de Larder Lake

Ouvert (17/07/2018)

Chaque semaine

Plage de Latchford

Ouvert (26/07/2018)

Mensuelle

Lac Loon

Ouvert (26/07/2018)

Mensuelle

Plage de Matachewan

Ouvert (06/09/2018)

Mensuelle

New Liskeard

Ouvert (09/07/2018)

Chaque semaine

Lac Pike

Ouvert (26/07/2018)

Mensuelle

Plage de Parc Raven

Ouvert (29/06/2018)

Mensuelle

Temagami Nord

Ouvert

Mensuelle

Quais publics de Temagami

Ouvert

Mensuelle

 

L’état de l’eau de la plage représente uniquement la qualité de l’eau à la date de la prise d’échantillon. La qualité de l’eau de baignade peut changer rapidement à cause des conditions environnementales et météorologiques. 
Pour obtenir plus d’information sur les résultats des échantillons d’eau de parcs provinciaux et de camps d’enfants dans le district, communiquez avec la succursale des Services de santé du Timiskaming de votre localité. 

Foire aux questions

Q: Comment les échantillons sont prélevés?

Un minimum de cinq échantillons d’eau sont prélevés pour chaque plage. Les échantillons sont prélevés à une profondeur de 15-30 cm sous la surface de l’eau où la profondeur de l’eau est de 1-1.5 mètre et à des intervalles correspondant à la superficie totale de la plage.

Q: Pourquoi analyse-t-on les échantillons d’eau?

Les échantillons d’eau sont analysés pour détecter la présence de Escherchia coli (E. coli), indicateur de contamination provenant d’excréments humains et animaux. La présence d’E. coli révèle que des microorganismes nuisibles, comme les bactéries, les virus et les parasites, peuvent également être présents.

Q: À quel moment une plage est-elle considérée comme étant impropre à la baignade?

Une plage est considérée comme étant impropre à la baignade lorsque la « moyenne géométrique » de cinq échantillons est supérieure à 200 bactéries E. coli par 100 mL d’eau. Les baigneurs peuvent être malades s’ils avalent de l’eau de surface contaminée par l’E. coli, ou si l’eau entre en contact avec les oreilles, les yeux, le nez ou des plaies ouvertes. La « moyenne géométrique » est un type de moyenne qui, en cas de lectures extrêmes occasionnelles, réduit la possibilité d’obtenir de faux résultats.

Q: Comment pourrons-nous savoir si une plage est impropre à la baignade?  

La municipalité sera informée des résultats et l’avis suivant sera affiché bien en vue à divers endroits de la plage pour indiquer la nature du risque. Vous pouvez également consulter le site Web des Services de santé du Timiskaming. L’avis en question est un avis d’interdiction de baignade et non un avis de fermeture de la plage. Celui-ci est émis lorsqu’un évènement catastrophique se produit ou lorsqu’il y a un risque imminent pour la santé. Les fermetures de plage sont rares. 

Q. Quand l’affiche d’avertissement sera-t-elle enlevée?

Après l’obtention de résultats défavorables, de nouveaux échantillons de la plage seront prélevés le plus rapidement possible et l’avertissement sera retiré quand, des échantillons d’eau révèleront que le taux de bactéries est de nouveau raisonnablement sûr pour la natation. Les affichages d’avis sur les plages de notre district sont habituellement retirés dans un délai de deux jours à une semaine.

Q: Que devrais-je savoir d’autre?

En raison du temps qu’il faut pour recevoir les résultats du laboratoire, les gens qui fréquentent la plage ne peuvent pas compter uniquement sur ces résultats pour savoir s’il est sécuritaire de se baigner. Une bonne règle à suivre est d’attendre au moins 24 heures avant de se baigner dans un lac après une forte pluie ou quand il y a beaucoup de vagues, surtout dans les régions urbaines, là où il y a beaucoup de chalets ou aux endroits où un ruisseau, une rivière ou un collecteur d’eau pluviale se jette dans un lac.

Q: Quels facteurs affectent la qualité de l’eau de baignade?

  • Les conditions climatiques (c.-à-d. vent, pluie, soleil, température de l’air et de l’eau).
  • La présence de la sauvagine ou d’animaux.
  • Les fosses septiques défectueuses.
  • Le ruissellement de surface ou agricole provenant des terres situées près des zones de baignade.
  • Le ruissellement de l’eau de pluie provenant des fossés et des égouts pluviaux.

Q: Comment puis-je rendre l’eau des plages plus sûre?

  • N’utilisez pas de savon dans l’eau. Le savon nourrit les algues et les bactéries, ce qui favorise leur croissance.
  • Évitez d’attirer des animaux ou des oiseaux en limitant la quantité de nourriture que vous apportez à la plage. Ne nourrissez pas les animaux ni les oiseaux et assurez-vous de bien fermer les bacs à déchets.
  • Ramassez les excréments de votre animal de compagnie.
  • Évitez d’utiliser des engrais près de l’eau de plage. 
  • Faites de la navigation de plaisance écologique et débarrassez-vous des excréments humains de façon hygiénique.
Q. Qu’en est-il des parcs provinciaux? 

Le ministère des Richesses naturelles surveille les plages des parcs provinciaux et vous pouvez vérifier la qualité de l’eau des plages des parcs à l’adresse suivante : www.ontarioparks.com/alerts/fr 

 

 

 

20180906/nd